Aller au contenu principal

Le marché Tera Ter!

J’ai passé mon été, qui n’est pas encore fini je tiens à le souligner… dans les marchés de quartiers.  Quel bonheur.  Quel environnement paisible.  Un lieu de liens et d’échanges, un lieu que j’aime profondément.

Plusieurs marchés colorent les parcs de Montréal cet été, informez-vous auprès de votre quartier.

Du 21-29 août 2010, c’est la semaine des marchés publics, c’est pour moi la fête et je l’espère aussi pour vous!

Pour l’occasion, samedi dernier, j’ai décidé d’aller rendre visite à mon marché de quartier ouvert de 9h-16h tous les samedis, que j’ai négligé, j’en suis gênée… un des 3 comptoirs urbains Tera Ter.  Un marché communautaire situé au coin des rues Notre-Dame et Saint-Rémi, à Saint-Henri.

Les deux autres comptoirs urbains qui composent Tera Ter sont situés:

À Côte-Saint-Paul au coin des rues Caron et Angers, et ouverts de 10h-17h tous les samedis

À Verdun, à la station de Métro Verdun, et ouverts de 10h-17h les vendredis et les dimanches

Vous avez jusqu’au 17 octobre pour aller les visiter.

Honnêtement, j’hésitais à aller dans ce type de marché, parce qu’il s’approvisionne auprès de Bonne Boîte Bonne bouffe (BBBB) que j’ai d’ailleurs essayer pendant plusieurs semaines il y a deux ans, une initiative de Moisson Montréal.  Je trouve génial qu’on facilite l’accessibilité aux produits frais en général, mais encore plus dans les zones dites de déserts alimentaires, et c’est parfois le seul moyen d’avoir des légumes et fruits abordables en période dites hors saison.  Mais, en saison, n’y a-t-il pas moyen que cet approvisionnement proviennent d’agriculteurs locaux, de petites fermes à proximités de Montréal, qui ont la capacité d’approvisionner en légumes et en fruits différents quartier, qui en ont plus que besoin?

Ce que France De Montigny, agente de mobilisation en sécurité alimentaire à Solidarité Saint-Henri m’a expliqué c’est qu’en début de saison, les produits proviennent majoritairement de BBBB.  Mais que plus la saison avance, plus la provenance des produits se rapproche!  C’est ainsi, qu’en pleine saison, comme en ce moment, 65% des légumes et fruits proviennent de fermes locales qui fournissent le Marché Central et seulement 35% de BBBB.  L’objectif pour France et le marché communautaire c’est que l’an prochain le comptoir urbain s’approvisionne à 100% auprès d’agriculteurs locaux. Agriculteurs, l’appel est lancé!  Soulignons que plus ou moins 150 résidents viennent acheter des légumes et fruits frais chaque semaine au marché de Saint-Henri, malgré le peu de publicité et le lieu, pas facile à trouver.

J’y ai vu des melons du Québec, du kale :), du céleri-rave, des fraises d’automne, des carottes multicolores, des pêches de l’ontario, beaucoup de maïs et tout plein d’autres légumes et fruits!!!  Franchement une belle variété!

Longue vie aux marchés de quartiers, il y a tant d’organisation et de passion derrière ce projet que j’y retournerai pour soutenir et assurer l’accessibilité au produits frais dans mon quartier.

Merci Tera Ter et merci à toutes les initiatives de quartiers qui amènent un peu de campagne et de santé… en ville!

Publicités