Aller au contenu principal

Verger urbain en pots!

Pour plusieurs foodies, ce qui excite, c’est la découverte d’un nouveau resto, d’un nouveau produit gourmand.  Pour une foodie brute du monde végétal comme moi, c’est plutôt une invitation à visiter un jardin, un nouveau marché, à connaître une nouvelle technique de culture, à aller passer la journée à cultiver, à rencontrer les artisans de la terre.  J’étais donc toute excitée qu’Élise me transfère une invitation de presse au Jardin botanique annonçant le lancement d’un verger urbain par les Urbainculteurs en collaboration avec Arbres Canada.

J’ai donc eu la possibilité de mettre la main à la terre pour aider à la plantation de pommiers, de kiwis (québécois), de cerisiers et bien d’autres fruitiers rustiques, adaptés au climat québécois et résistantes aux maladies et aux insectes.

Un verger en pots!

L’an passé j’ai fait mes premières expériences avec le smart pots des Urbainculteurs.  Un pot fabriqué de géotextile pour cultiver des légumes et des fines herbes chez soi, facile à transporter, à déplacer et idéal pour la jardinière urbaine en devenir que je suis.

Quelle ne fut pas ma surprise de voir sur le terrain du Jardin botanique de gigantesques smart pots servir de terrain fertile pour des arbres fruitiers.  Le projet est innovateur et ingénieux.  L’équipe sur place espère même pouvoir récolter les premiers fruits de leur labeur à la fin de l’été, sinon l’an prochain.

Arbres fruitiers « made » pour le Québec

Ce qui m’a plu de cette présentation, c’est le désir des Urbainculteurs d’éduquer et de démontrer qu’on peut repeupler les villes avec des arbres fruitiers, actuellement presque disparus de la map, que c’est facile et possible!  Pour s’assurer de la productivité des arbres, on sélectionne des variétés d’arbres adaptés pour le Québec qui proviennent de la Pépinière ancestrale de Saint-Julien.

Penser avant de planter!

Tout comme il est devenu important de penser avant de consommer un produit ou un aliment, il est aussi important de s’informer de la provenance des arbres que l’on a l’intention de planter, de veiller à la préservation des semences, d’encourager la culture locale et biologique.  On m’a d’ailleurs suggéré d’aller voir le site des semences du patrimoine, une références dans le domaine du jardinage.  Vous trouverez aussi une liste de semenciers québécois sur le site des Urbainculteurs.  Plus jamais je n’achèterai de fruitiers chez Home Dépôt.  Parole de scoute ;).

L’organisme a aussi la mission de sensibiliser et de partager l’information sur la culture urbaine.  Comme la Pépinière ancestrale est située sur une montagne des Appalaches, elle est difficilement accessible.  Les Urbainculteurs proposent d’aller chercher pour vous les arbres fruitiers et de les amener à un « point de chute », dans le même esprit que les paniers bio.  Merveilleux n’est-ce pas?!

Si vous passez par le Jardin botanique aller voir le verger urbain.  Un beau modèle d’agriculture urbaine.  Mais sachez que vous pouvez aider à planter des arbres samedi le 5 mai de 10h à 16h.

Parlant de jardinage urbain, une mention spéciale pour Ricardo et son Fermier Urbain, j’adore.  À regarder le jeudi à 19h30 à la télé de Radio-Canada.

Inspirantes toutes ses initiatives pour reverdir la ville.  Bravo!

Publicités