Aller au contenu principal

Of course I can! Ou l’ABC de la conserve

Avez-vous déjà évalué le nombre de « cans » de tomates que vous consommez par année? De mon côté c’est au moins 1-2 par semaine de décembre à août. Je me suis dit que ça vaudrait peut-être le coup de les faire, comme c’est l’abondance en ce moment et que les San Marziano bio garnissent le champ. J’avoue avoir une tite phobie de la conserve… Du style s’empoisonner et mourir en négligeant une étape de préparation 😉 La brute en moi est parfois délinquante lorsque vient le temps de suivre une méthode et ici je sais qu’il est ESSENTIEL de tout suivre À LA LETTRE. Comme j’ai ajouté à mon arc la corde « maman » cette année et la sagesse qui vient avec, je crois bien être mûre pour faire des conserves. Mais attention, j’ai demandé à deux pros de me « coacher », histoire de pouvoir vivre encore quelques années. Ah, ah! Ma mère et Jess Messer de Savouré… Elles nous superviseront tout au long du processus!

Avant de commencer, petits conseils de Jess de SAVOURÉ:

can2

 

Crédit photo Tania Jimenez

 

  1. Deux sites (en anglais) à conserver dans vos favoris: http://livinghomegrown.com/preserve/canning-basics
  2. Et le guide complet de la conserve sur USDA pour vous assurer que vous « cannez » dans les règles de l’art.
  3. Il n’est pas nécessaire de stériliser les pastilles qui servent à sceller les pots. Juste bien les laver à l’eau chaude savonneuse.
  4. Certains petits gadgets pourraient vous simplifier la vie!
  5. Toujours utiliser un vinaigre à 5% d’acidité ou plus ce qui est la clé pour faire des conserves à l’abri des bactéries et du botulisme et vous assurez de l’innocuité de celles-ci.
  6. Il y a tout plein de recettes en ligne. L’important est d’avoir le ratio légume/eau/vinaigre et vous pouvez ensuite vous amuser à jouer avec les saveurs, les épices, le degré de sucre.
  7. Have fun!

On commence par les tomates. À la façon de ma maman qui a elle-même suivi celle de Bernardin, donc très fiable.

IMG_1083

Variété de tomates à mettre en conserve pour préserver la saveur de l’été longtemps, longtemps

Tomates toutes simples en pot (pour 6 pots de 1L)

  1. Stériliser 6 pots de 1L dans l’eau bouillante 10 minutes.
  2. Blanchir 36 tomates San Marziano ou autres variétés de votre choix (plus si vous utilisez des tomates cerises) en faisant une petite incision au bout de chaque tomate et en les plongeant dans l’eau bouillante puis dans l’eau glacée
  3. Mettre 1/2 c. à thé de sel gris ou de sel de mer au fond de chaque pot
  4. Et 2 c. à table de jus de citron du commerce ou de vinaigre de cidre de pomme à 5% d’acidité, par pot.
  5. Remplir chaque pot bien plein de tomates à 1/4 de pouce en bas du goulot.
  6. Mettre la pastille et l’anneau sur vos pots sans serrer, le but est d’éviter que l’eau s’infiltre mais vous ne voulez pas sceller complètement.
  7. Mettre les pots dans un grand chaudron, couvrir d’eau bouillante à 1 pouce au dessus de vos pots et laisser bouillir 20 minutes.
  8. Sortir de l’eau et laisser refroidir. Quand vous entendrez le « pop » c’est que le couvercle est bien sceller. Cela devrait se produire au bout d’une heure. Si ça ne se produit pas, mettre ces pots au frigo.
  9. Laisser reposer les autres sur le comptoir 12 heures.
  10. Serrer l’anneau des autres pots pour bien sceller et placer fièrement à la vue de tous ;-)!
  11. Consommer cet hiver en parlant de canicule et en rêvant de l’été qui reviendra… un jour.

IMG_1134

 Blanchir les tomates

IMG_1136

 Conserve de tomates en pot

Chutney de tomates, mangue et noix de cajou de SAVOURÉ

Pour 6-8 pots de 1 litre ou 16-18 pots de 500ml (Quel cadeau ça fait!)

AVEC QUOI?

  • 16 tasses de tomates, blanchies, pelées, et coupées (environ 10lb ou 25 tomates de grosseur moyenne)
  • 3 oignons coupés finement
  • 1 c. à table de sirop d’érable
  • 4 c. à table d’ail haché finement
  • 6 c. à table de gingembre frais râpé
  • 6 c. à thé de graines de moutarde brunes (indienne)
  • 2 c. à thé de piment séché (Jess aime le piment Aleppo) ou 1 petit piment fort frais, coupé finement
  • 4 c. à thé de curcuma
  • 3 c. à thé de graines de fenugrec écrasées
  • 2 tasses de noix de cajou coupées grossièrement
  • 1½ tasses de mangues ou d’abricots séchés
  • 4 c. à table de sel gris cru ou simplement de sel de mer
  • 1 ½ tasses de cassonade
  • 1 ½ tasses de vinaigre de cidre de pomme (à 5% d’acidité)

COMMENT?

  1. Stériliser les pots 10 minutes dans l’eau bouillante
  2. Garder les pots chauds au four jusqu’à ce que vous soyez prêt à les remplir
  3. Sauter les oignons dans un peu d’huile avec le sirop d’érable jusqu’à ce qu’ils soient tendres, environ 5 minutes.
  4. Ajouter l’ail et poursuivre la cuisson 5 minutes
  5. Ajouter les épices et cuire 1 minutes de plus
  6. Ajouter tous les autres ingrédients et porter à ébullition
  7. Diminuer la chaleur et laisser frémir 15 to 20 minutes, jusqu’à ce que le mélange épaississe et que sa couleur devienne plus foncée.
  8. Retirer les pots stérilisés de l’eau en utilisant les pinces à cet effet. Travailler rapidement remplir les pots de chutney chaud en laissant 1/4 de pouce en bas du goulot. À cette étape l’entonnoir pour pot facilitera le travail.
  9. Nettoyer le goulot
  10. Couvrir de la pastille de métal puis de l’anneau en serrant à peine. Juste du bout des doigts pour ne pas que l’eau s’infiltre. Vous ne voulez pas sceller le pot
  11. Remettre les pots pleins dans l’eau bouillante en vous assurant que l’eau recouvre vos pots d’au moins 1 pouce.
  12. Remettre à bouillir et compter 30 minutes à partir du moment où le tout re-bout.
  13. Retirer le chaudron du feu et laisser reposer 5 minutes.
  14. Retirer les pots de l’eau et mettre sur une serviette propre et laisser reposer 12 heures. Après 1 heure vérifier que les pots soient bien scellés (que lorsque vous appuyez sur le couvercle au centre, qu’il reste bien enfoncé.) Mettre ceux qui ne sont pas scellés au frigo et étiqueter et entreposer les autres dans un endroit frais et sec pour 1 an.

Marinade à l’estragon de SAVOURÉ (tout légumes ou fruits dans la saumure) 

Ici Jess utilise le petit concombre, style cornichon… et elle fait aussi une marinade de tomates vertes sucrées, donc tout est possible!

can

 Crédit photo: Jess Messer

Pour 8 pots de 500 ml de marinade

  • 30-35 petits concombres
  • 15-20 branche d’estragon frais
  • 8 grosses gousses d’ail
  • 4 c. à thé de graines de coriandre
  • 8 piments chili séchés
  • 4 tasses de vinaigre de cidre de pomme (5%)
  • 2 tasses de vinaigre blanc (5%)
  • 6 tasses d’eau
  •  ½ c. à thé de sel
  1. Couper les extrémités des concombres et ensuite couper en deux ou en quatre selon la grosseur de vos concombres.
  2. Il se peut que vos légumes soient trop longs pour le pot, couper alors un petit bout si nécessaire
  3. Garder quelques concombres que vous couperez en deux sur la largeur pour empêcher les concombre de flotter dans les pots durant la cuisson
  4. Bouillir l’eau, le vinaigre et le sel
  5. Stériliser les pots 10 minutes dans l’eau bouillante
  6. Garder les pots chauds au four jusqu’à ce que vous soyez prêt à les remplir
  7. Placer 1 gousse d’ail, 1 chili de l’estragon et 1/2 c. à thé de coriandre dans chaque pot.
  8. Entasser le plus de concombres possible. Serrez-les sans les briser. Insérer un morceau de concombre coupé sur la largeur pour mettre sur le dessus du pot si nécessaire pour garder vos cornichons bien au fond et que tout se tienne bien
  9. Verser la saumure bouillante sur vos cornichon laissant 1/2 pouce d’espace en bas du goulot
  10. Couvrir de la pastille de métal puis de l’anneau en serrant à peine. Juste du bout des doigts pour ne pas que l’eau s’infiltre. Vous ne voulez pas sceller le pot
  11. Remettre les pots pleins dans l’eau bouillante en vous assurant que l’eau recouvre vos pots d’au moins 1 pouce
  12. Remettre à bouillir et compter 30 minutes à partir du moment où le tout re-bout.
  13. Retirer le chaudron du feu et laisser reposer 5 minutes
  14. Retirer les pots de l’eau, mettre sur une serviette propre et laisser reposer 12 heures. Après 1 heure vérifier que les pots soient bien scellés (que lorsque vous appuyez sur le couvercle au centre, qu’il reste bien enfoncé. Mettre ceux qui ne sont pas scellés au frigo et étiqueter et entreposer les autres dans un endroit frais et sec pour 1 an.
  15.  *Comme toutes bonnes marinades, elles se bonifieront en saveur avec le temps. Patience, donnez-leur quelques semaines de vieillissement avant d’ouvrir les pots!

Voilà! Tomate, chutney et marinade, 3 idées de conserves pour faire durer le plaisir et les saveurs de l’été toute l’année mais surtout quand le sol sera recouvert de neige, neige blanche et que vous rentrerez gelé du boulot… Il ne vous reste plus qu’à vous mettre au boulot!

Santé et un gros merci à Jess… et à maman!

Advertisements
3 Commentaires
  1. Jessica Eagle #

    Ahhh…super cet article Mariève. J’suis encore novice dans le domaine des conserves, mais depuis l’an passé je m’y mets. Et j’adore !!! C’est tellement agréable ouvrir un pot de tomates de notre potager en plein mois de janvier. Ahhhh…le bonheur !!!

    Je dois t’avouer que je suis toutefois un peu surprise par ton temps d’ébullition/mijotage (20 minutes) pour stériliser les tomates en conserves. En fait, comme je suis novice, j’m’inspire grandement de ma maman, bien sûr, mais également de Vincent Le Canneux sur le site ici: http://conserves.blogspot.ca/2006/08/les-tomates-en-ds-en-pots-mason.html. Il est plutôt expert dans le domaine et pour les tomates, il recommande entre 75-85 minutes selon la grosseur des pots. À date, j’ai toujours suivi ces recommandations et je suis encore bien vivante…hi hi !!! Cependant, je suis curieuse pour ton 20 minutes, à savoir si ce serait suffisant ?!

    J’n’ai pas encore mis en conserve des tomates entières, seulement les grosses en dés et des tomates cerises plus ou moins bonnes par le passé…:) Cette semaine, j’dois jsutement me faire une autre « batch » 🙂

    En passant, j’adore tes photos…trop beau. Merci pour ton article que je retiens.

    8 septembre 2014
    • Le 20 minutes c’est la recommandation de Bernardin dans leur guide. Fiable. Mais rien ne t’empêche de continuer à faire bouillir plus longtemps si ça te rassure! Bonne conserve Jessica :D!

      8 septembre 2014
      • Jessica Eagle #

        Merci Marie-Ève d’être repassé. Je vais tenter d’en savoir davantage auprès de Vincent le Canneux. Le pourquoi de la chose. J’ai toujours besoin de comprendre en profondeur…hi hi !!!

        10 septembre 2014

Les commentaires sont fermés.