Aller au contenu principal

Pout « IN »

Je ne suis pas très originale me direz-vous.

C’est la semaine de la poutine. Mon chum m’a mise au défi d’en préparer une « bonne », végane.

Le goût de la poutine m’est revenu pendant que j’étais enceinte. Allez savoir pourquoi, ça faisait au moins 15 ans que je n’en avait pas mangée. Mais le côté gras et salé de ce plat m’appelait, m’obsédait. Misère. Et je n’avais pas l’énergie d’en pondre une un tantinet équilibrée comme celle que je vous présente aujourd’hui. Je me souviens d’ailleurs avoir croisé une amie chez Patati Patata sur Saint-Laurent et rougi de honte parce que je m’enfilais une « petite poutine » pour calmer la mautadine de petite voix qui me hantait. Sans parler de ma conscience qui me répétait qu’enceinte on ne devait pas manger deux fois plus, mais deux fois mieux…

Ceci étant dit, j’ai aujourd’hui l’énergie et la créativité nécessaire pour « pimper » de santé ma poutine, sans négliger la saveur et ainsi calmer les envies de « junk » qui nous surprennent et nous hantent!

J’ai toujours eu un faible en cuisine pour l’agencement pomme de terre, champignon et chou frisé.  Ce sera ma base d’ingrédients de consistance que je recouvrirai de sauce. Et justement qui dit poutine, dit d’abord et avant tout sauce. Il est là, selon moi, le challenge!  Mais je crois bien avoir relevé le défi. Chéri a semblé satisfait dès sa première bouchée…

Alors voici :

IMG_6240

Pout  « in » pour 2

Pommes de terre grillées au four :

  • 8 pommes de terre bleues tranchées en quartiers
  • 4 pommes de terre jaunes tranchées en quartiers
  • 1 oignon émincé
  • Huile d’olive piquante si vous en avez ou nature
  • 12 champignons coupés en quatre ou effilochés selon la variété
  • Thym

Déposer tous les ingrédients sur une plaque recouverte de papier parchemin et griller au four à 400F 30-40 minutes. Tourner à mi-cuisson.

La sauce

  • 3 c. à soupe d’huile d’olive aromatisé à l’origan et/ou romarin (ou nature)
  • 2 échalotes françaises hachées hyper finement
  • 1 gousse d’ail écrasée
  • 1 tasse de champignons sauvages déshydratés et réhydratés dans l’eau 30 minutes. Retirer de l’eau et hacher au robot pour avoir une espèce de « viandé » de champi.
  • 3 c. à soupe de vinaigre balsamique
  • 2 c. à soupe de miso japonais
  • 2 tasses de bouillon de légumes
  • 4 tomates séchées réhydratées (pour avoir la consistance du « ketchup »), la pâte de tomate fera aussi l’affaire.
  • 4 pruneaux ou dattes déshydratées coupés en petits morceaux (aux ciseaux)
  • 1 c. à thé de fécule de pomme de terre
  • ¼ tasse de vin blanc ou de bouillon de légumes pour délayer la fécule
  • 4 pouces de kombu (cette algue apporte minéraux et est un rehausseur de saveurs naturel)
  • ½ botte de chou frisé noir haché très finement
  • ½ botte d’échalotes vertes émincées
  • 2 c. à soupe de vinaigre de vin

Dans un poêlon,  faire revenir dans l’huile doucement les échalotes françaises, ajouter l’ail et les champignons sauvages réhydratés, le vinaigre balsamique. Laisser réduire doucement. Ajouter ensuite le bouillon de légumes dans lequel vous aurez délayé le miso. Déposer le kombu, ajouter le ketchup de tomates séchées. Laisser mijoter 15 minutes environ, puis incorporer au fouet la fécule de pomme de terre préalablement délayée dans le vin blanc. La sauce épaissira instantanément. Retirer le kombu. Réserver.

Dans un bol, mélanger le chou frisé avec les échalotes vertes et le vinaigre de vin. Réserver.

La garniture

Oubliez l’imitation de fromage (qui ne goûte jamais le fromage anyway) et remplacez-le par un « topping » de tofu bien assaisonné, moelleux et salé, et du vert bien acidulé!

  • ½ blocs de tofu ferme, bouillis 15 minutes dans un bouillon de légumes bien salé et Kombu (environ 2 pouces d’algue) puis égouttés
  • 3 c. à soupe de câpres (des olives vertes feraient aussi l’affaire)
  • ¼ tasse de levure alimentaire
  • Poivre noir moulu
  • Thym
  • Jus de ½ citron
  • ¼ tasse de graines de sésame

Sur une plaque recouverte d’un papier parchemin, émietter le tofu, ajouter  les câpres, saupoudrer de levure alimentaire, de thym et de graines de sésame, poivrer, presser dessus le citron et mélanger avec les mains.

Laisser sécher légèrement au four à 400F 10 minutes. Réserver.

Montage de la pout « in »

  • Dans un grand bol ou une assiette déposer la moitié des pommes de terre + champignons grillés.
  • Verser la sauce.
  • Garnir du topping de tofu et câpres et de chou frisé acidulé.

Même après une recette de poutine, je vous dis SANTÉ tout le monde!

Avouez qu’elle est HOT ma pout « IN »!!

IMG_6242

Publicités
7 Commentaires
  1. 🙀 malade❣👌🏻

    5 février 2016
  2. Alors là, je ne connaissais le Pout « IN », encore moins Vegan … Appétissant, j’en ai l’eau à la bouche !!
    carnetderecettesduweb.wordpress.com

    5 février 2016
    • Plat typiquement québécois! Bonne découverte à vous!

      11 février 2016
  3. Johanne #

    J’ai essayé la recette et c’est excellent ! La sauce est particulièrement bonne je vais la refaire c’est certain. Merci !

    10 février 2016
    • Merci pour ton feedback Johanne. Bien apprécié!

      11 février 2016

Rétroliens & Pings

  1. Poutine végé : Pout « in » ! : Les recettes de Manue

Les commentaires sont fermés.