Aller au contenu principal

Articles Tagués ‘champignons’

Et grille les morilles

Ça fait deux fois cette semaine que j’en mange, comme plat de résistance…  Et j’en ai un autre 100g qui m’attend dans le frigo…

J’avais envi d’un confit de canard… mais je ne peux pas.  Je suis en mode végétalisme.  Et juste au moment où j’allais au traiteur du coin me chercher une petite cuisse confite… j’ai eu une apparition: Les saveurs du terroir, qui a pignon au Marché Atwater.

Un kiosque de champignons et produits sauvages.  J’étais sauvée.  Parce que pour un végétalien, le champignon, ici la morille, c’est du filet mignon.  Trop bon.  Sa texture est viandée, consistante, nourrissante, rassasiante et satisfaisante.  Sa saveur est riche, corsée, complexe.  À 7$ le 100g, vous me direz que manger des morilles c’est du luxe!  Pas du tout.  Si vous considérez qu’un homard en ce moment se détaille 15$, ou que n’importe quelle viande biologique locale de qualité se vend beaucoup plus par portion.

Ce que je vous propose, ce n’est pas une recette.  C’est un produit.  D’une qualité extrême qui fait qu’on ne le cuisine pas. Vive la paresse.  Jamais je n’oserais l’agencer à d’autres légumes si ce n’est que de l’ail frais ou de la ciboulette.  On veut qu’il prenne toute la place.  Qu’il s’exprime seul.

On le brosse bien pour enlever la terre, on le grille ensuite à l’huile d’olive 3 minutes de chaque côté, et on le sert tel quel.  La beauté d’un produit brut c’est qu’il n’a nul besoin d’être travaillé.  Il est naturellement bon.

Une fois cuit, simplement le déposer sur un nid de roquette sauvage.  Fleur de sel, poivre noir du moulin et filet d’huile d’olive verte de première pression à froid.  Quelques brindilles de ciboulette du jardin et le tour est joué.  C’est pas Toqué, mais pas loin!


C’est ce que j’appelle valoriser et respecter un aliment.  Le mettre au premier plan.  Sans le transformer ou à peine…

De cette façon on découvre toutes ses saveurs et sa richesse.  Bye, bye confit, bonjour champi!

SANTÉ!

Publicités

Haricots blancs, persil et champignons, en 2 versions

Lecteurs et lectrices, voilà 15 jours que je n’ai pas mangé de produits animaux, ni dérivés… 

JOUR 16 de mon défi végan: Haricots blancs, persil et champignons en deux versions:

En salade et en tartinade

C’est presque automatique, quand je fais une combinaison d’aliments, je m’organise pour pouvoir la présenter en deux, parfois même trois versions.  Je rentabilise ainsi mon temps et j’ai l’illusion de ne pas toujours manger la même chose.

Aujourd’hui je vous propose l’agencement haricots blancs, champignons, thym, citron et persil frais entiers en salade (cette salade vous lui versez dessus un bouillon de miso et vous avez une bonne soupe) ou écrasés en purée à manger chaude comme vous le feriez avec les pommes de terre ou froide à tartiner dans un sandwich.  Vous pourriez aussi, avec cette purée, farcir un portobello grillé et/ou en faire un bon gros végé burger.  Vous voyez, les possibilités sont infinies.
Salade et purée (ou tartinade)

Note: vous pouvez facilement doubler la recette!

AVEC QUOI?

1 casseau de champignons coupés en deux

1 oignons haché

1 gousse d’ail écrasée

1 conserve, environ 2 tasses de haricots blancs ou de fève de lima (vous pouvez aussi utiliser des haricots secs que vous faites tremper une nuit et cuire ensuite environ 30 minutes)

Sel et poivre du moulin

1 botte de persil frais haché

2- 3 c. à soupe d’huile d’olive de première pression à froid

1/2 c. à thé de thym séché

Jus et zeste de 1 citron bio

10 Noix de macadam

1/4 de tasse de chapelure de pain (facultatif) pour la purée seulement

COMMENT?

Faire revenir dans l’huile l’oignon, l’ail et les champignons.  Cuire jusqu’à ce que les champignons aient perdu leur eau.  Retirer du feu.

Saler et poivrer, ajouter le thym, les haricots blancs, le persil et le citron.  Laisser le tout s’attendrir et prendre saveur 5 minutes dans la poêle chaude.

POUR LA PURÉE: Mettre la moitié de ce mélange au robot pour en faire une purée et ajouter au besoin des noix de macadam hachées et de la chapelure de pain pour avoir la texture que vous aimez.  

L’autre moitié servez-la en SALADE, avec quelques noix de macadam entières, des feuilles de vignes du commerce et du pain à l’ail.

1-2-3 go, prêt pour un autre 15 jours de végétaux?

…Santé!

Salade tiède de quinoa, noix et champignons

Jour 7 de mon défi végan: Salade tiède de quiNOA, NOIX et champignons.

Voilà déjà une semaine que j’ai choisi d’avoir une alimentation végane pendant 30 jours.  J’aime expérimenter…

Constatation: c’est beaucoup plus facile que je le pensais, pour une brute comme moi, d’avoir une alimentation végane.  Si vous vous êtes moindrement baladé sur mon blog depuis un an, vous avez probablement réalisé qu’une brute ça cuisine en masse et ça mange végé et très peu transformé presqu’à l’année.  Mais je ne m’étais pas officiellement affichée.

Personnellement, le plus difficile après une semaine, c’est de couper complètement les fromages artisanaux québécois, le yogourt bio de chèvres, les oeufs frais, le miel d’Anicet.

Je vous avoue que ça m’a fait tout drôle de passer par la fromagerie Atwater hier et d’aller directement dans le comptoir réfrigéré pour acheter tofu, yogourt de soja et lait d’amandes!  Parce qu’on trouve du végétal chez l’fromager.  Mais bon.  Je poursuis mon défi en croyant aux valeurs du monde végétal, en ses arômes, ses saveurs, ses possibilités.


Ce que je remarque, c’est que véganiser son alimentation, c’est hyper stimulant au niveau de la créativité culinaire.  C’est d’autant plus un défi d’innover, de créer et de présenter l’alimentation végane comme une alimentation, tout simplement, dans toute sa beauté, sa saveur et sa simplicité.  Évidemment ça prend des repères alors je vais puiser dans le LAIT de sésame, le végé BURGER ou la GLACE à l’érable

Et surtout, ne pas perdre son côté brut, et ne pas tomber dans la facilité végétalienne.  Parce qu’il y a tout un marché industriel végan.  Tant de similis…  Je refuse l’industrialisation de l’alimentation, animale comme végétale. Jamais je ne mangerai de FAUXmages commerciaux, de hot dog au tofu ou de margarine d’huiles végétales raffinées.

Mais je me laisserais bien tenter par un fromage de noix maison comme celui de Julie.

Ou cet autre fromage aux amandes de Rawmazing .

Alors ON DANSE… et ON CUISINE!  Et sa continue… pour encore 7 jours  🙂

Salade tiède de quiNOA, NOIX et champignons.

AVEC QUOI?

1 tasse de quinoa rouge, blanc ou deux couleurs, cuit dans 2 tasses d’eau environ 15 minutes

1/3 de tasse d’huile d’olive pressée à froid

2-3 échalotes françaises

1 casseau de champignons de votre choix en minces tranches

1/2 tasse de noix de Grenoble hachées grossièrement

1/2 tasse d’amandes hachées grossièrement

1/3 de tasse de fruits secs sans sulfites (raisins, canneberges, abricots, dattes, figues…)

1 c. à soupe de moutarde à l’ancienne

1/4 de tasse de vinaigre (de vin, xérès, de cidre de pomme ou de riz)

Sel et poivre du moulin

1/2 botte de persil frais haché

Jus et zeste de citron bio

COMMENT?

Dans un poêlon, chauffer l’huile doucement et ajouter l’échalote.  Une fois translucide ajouter les champignons. bien dorer.  Ajouter les noix, griller-les 3-4 minutes, ajouter la moutarde, les fruits secs et déglacer au vinaigre.  Laisser frémir 1 ou 2 minutes et incorporer le quinoa cuit, le persil frais, le zeste et le jus de citron, saler et poivrer.

Servir tiède.  Parfois au moment de servir j’ajoute un trait de sauce tamari et de vinaigre balsamique…

Bon appétit, à demain.