Aller au contenu principal

Articles Tagués ‘vegan’

Tofu à la cardamome ou comment ne pas mourir!

Le défi avec le tofu (et les protéines végétales en général) c’est de leur donner une personnalité. De leur donner du goût et de la saveur. J’avoue utiliser au quotidien tamari, citron, lime, miso, coriandre fraiche et vinaigre de cidre de pomme, oignon, ail, tous en même temps ou quelques uns à la fois. Lire la Suite

Pout « IN »

Je ne suis pas très originale me direz-vous.

C’est la semaine de la poutine. Mon chum m’a mise au défi d’en préparer une « bonne », végane.

Le goût de la poutine m’est revenu pendant que j’étais enceinte. Allez savoir pourquoi, ça faisait au moins 15 ans que je n’en avait pas mangée. Mais le côté gras et salé de ce plat m’appelait, m’obsédait. Misère. Et je n’avais pas l’énergie d’en pondre une un tantinet équilibrée comme celle que je vous présente aujourd’hui. Je me souviens d’ailleurs avoir croisé une amie chez Patati Patata sur Saint-Laurent et rougi de honte parce que je m’enfilais une « petite poutine » pour calmer la mautadine de petite voix qui me hantait. Sans parler de ma conscience qui me répétait qu’enceinte on ne devait pas manger deux fois plus, mais deux fois mieux… Lire la Suite

Barbarella bien enrobée!

J’ai publié cette photo la semaine dernière sur Instagram. Elle en a inspiré plus d’un et depuis, je reçois un paquet de questions pour avoir des précisions sur cette super idée. Je me suis donc dit que je me devais de partager la recette avec vous et, en prime, vous donnez des idées de garnitures et de présentations.

Perso, j’adore l’aubergine, mais si on vous a déjà servi une aubergine molle, pâteuse ou caoutchouteuse, vous êtes,  pauvre de vous, restez traumatisé par ce légume fruit. Et c’est normal. Voici une idée pour vous réconcilier avec ce spécimen de beauté autrement qu’en baba ganoush… Et, parenthèse, à la ferme, nous avons testé la variété barbarella, toute mauve, ronde, bien en chaire, et honnêtement, elle est vraiment idéale pour les « steaks » d’aubergines sur le BBQ ou grillés au four. Lire la Suite

Vive les endives pour Pâques!

Ça doit bien faire un mois que j’en mange au moins une fois par jour, si ce n’est pas deux. J’aime leur croquant, leur amertume, leur eau, leur fraîcheur. Leur blancheur me prépare en douceur à faire le deuil de l’hiver pour glisser vers le vert printanier. On a beau avoir la serre verte d’épinards, mon coeur lève à l’idée des légumes feuilles en bouche et bat plutôt pour les blanches endives. Et ne me parlez pas de braisé et d’endives chaudes et molles. Trauma plus jeune, suite à l’ingestion d’endives jambon béchamel. Sauf que ce trio m’a au moins enseigné que l’endive « aime » le crémeux (béchamel) et le salé (jambon).  Et si on donnait le premier rôle à l’endive cette fois, dans un plat vegan, en s’inspirant d’un classique, ça donnerait quoi? Lire la Suite

Salade de radis « red meat » ou melon d’eau

Un billet tout spécial pour mon chéri qui fête son anniversaire aujourd’hui. Le 11 du 11. Ça fait longtemps qu’il me demande d’écrire sur ce radis, le « red meat », qui n’a d’animal que son nom, puisqu’il est 100% végétal, juré, craché. On le nomme aussi radis melon d’eau. Un beau spécimen tout saignant, qui surprend la première fois qu’on y plante son couteau pour le scier en deux!  Mais n’ayez crainte, la peur de la vue du sang fait rapidement place à l’émerveillement. On réalise que la nature fait des chefs-d’oeuvre. Je profite donc de ta fête cher Francis pour souligner la première année de culture de ce beau légume aux Jardins d’Ambroisie et vous faire découvrir lecteurs, un petit nouveau de la famille des brassicacées qui sera de plus en plus visible sur nos étalages de marchés saisonniers dans les prochaines années, suffit d’y goûter pour craquer. Il est tellement beau et son goût est moins piquant et plus sucré que le radis conventionnel, malgré son gros format. Environ la taille d’une balle de ping pong. Voir la session photos ci-bas : Lire la Suite